le cabinet d'amateur Facebook / Twitter / Contact
 
 

lettre d'information / Cliquez ici /

Pour être informé des expositions et des événements, recevoir les invitations aux vernissages, inscrivez-vous à la lettre d'information du cabinet d'amateur.

 
 

expositions

 
 

19.10.2020 > 04.11.2020

Le cabinet d'amateur sera fermé du 19 octobre au 4 novembre 2020

 
 
Vermibus

05.11.2020 > 15.11.2020

Vermibus - « Deconstructions »

Exposition du jeudi 5 au dimanche 15 novembre 2020

Du mardi au samedi de 14 à 19 heures, le dimanche de 14 à 17 heures, fermé le lundi

La déconstruction est un concept développé par le philosophe français Jacques Derrida (1930-2004). Cette forme de critique soutient qu’il n’existe pas de signification unique et intrinsèque d’un texte ou d’une image, mais qu’il s’agit en réalité d’une pluralité de significations, qui s’avèrent souvent être contradictoires. Sa forme d'analyse consiste à montrer comment un des éléments d'une construction, qui se veut, isolé et valorisé, dépend intimement de l’élément rejeté ou dévalorisé.

Vermibus est connu pour sa critique de l’utilisation du corps humain par l'industrie de la publicité et de la mode. Dans sa nouvelle exposition intitulée « DECONSTRUCTIONS », il prend acte du fait que ses critiques, ainsi que ses modifications, dépendent et sont intimement liées au concept et à l'imaginaire qu'il dénonce.

Derrida s’interroge également sur l'endroit où se situe le sens : dans l'auteur, dans le texte ou chez le lecteur ? Il conclut que toute tentative de communiquer une idée serait en fait un échec, car les mots utilisés à cette fin sont des symboles qui contiennent des perceptions différentes, dépendant de la charge conceptuelle précédente que le mot contient pour le récepteur.

Avec cette exposition, les réinterprétations de Vermibus sont censées être comprises librement par le spectateur, sans en avoir la charge conceptuelle précédente de sa relation avec la mode, la publicité, la beauté et l'interprétation de la pièce. En réduisant les conditionnements, l'artiste a décidé, au lieu de nommer ses œuvres ou de les laisser « sans titre », que les titres n'existeraient aucunement en tant que partie ou description.

Cela ne signifie pas que l'utilisation du langage est inutile pour Derrida et il ne l'est pas non plus pour Vermibus. Au contraire, ce qui est important à propos du langage et de l'image, c'est qu'en raison de sa structure, de sa qualité et de cette déconstruction supplémentaire, nous pouvons produire de nouveaux contextes d'interprétation différents.

-----------------------

Deconstruction is a philosophical approach originated by the French philosopher Jacques Derrida (1930-2004). This form of criticism asserts that there is not one single intrinsic meaning to be found in a text or an image, but rather many, and often these can be conflicting. Its form of analysis consists in showing how one of the terms of a construction, the one that wants to be isolated and valued, depends intimately on the term that is rejected or devalued.

Vermibus is known for criticizing the way of using the human body by the advertising and fashion industry. In his newest exhibition called “DECONSTRUCTIONS” he will be showing his awareness on the fact that his critiques, as well as his modifications, depend on and are intimately linked to the concept and imaginary that he is criticizing.

Derrida also reflects on where the meaning is located; if in the author, in the text or in the receiver. He concludes that every attempt to communicate an idea will be in fact a failure, as the words used for that purpose are symbols that contain different perceptions, depending on the previous conceptual load that the word contains for the receiver.

For this show, Vermibus’s re-interpretations are meant to be understood freely by the viewer. Without having the previous conceptual load of his relation with fashion, advertising, beauty and interpretation of the piece.

In order to help the viewers of this exhibition to understand the artworks freely, reducing the conditioning, the artist has decided to leave them as “Untitled”, instead of naming them, as the titles exist neither as part of the artwork nor as part of its description.

This does not mean that using language is useless for Derrida, and nor is it for Vermibus. On the contrary, what is important about language is that due to its structure, quality and further deconstruction we can produce different and newer contexts for interpretation.

invi
 

archives des expositions

/ / 2020 / / / 2019 / / / 2018 / / / 2017 / / / 2016 / / / 2015 / / / 2014 / / / 2013 / / / 2012 / / / 2011 / / / 2010 / / / 2009 / / / 2008 / / / 2007 / /

le cabinet d'amateur
12 rue de la Forge Royale
75011 Paris

du mardi au samedi de 14 à 19 heures et le dimanche de 14 à 17 heures

contact
/ contact@lecabinetdamateur.com /
Tél. 01 43 48 14 06

accès
/ plan d'accès /

le cabinet d'amateur
 
Facebook Twitter Contact Instagram