le cabinet d'amateur artistes expositions archives accueil Facebook Twitter Contact Instagram Facebook / Twitter / Contact

< --------- >

Rubbish

31.05.2012 > 24.06.2012

Collages urbains
FRED LE CHEVALIER / DIAMANT / RUBBISH / L.N.2.3
PIOC PPC / SURIANI / CLET / PAELLA / GREGOS / SHADEE.K

Exposition du 31 mai au 24 juin 2012
Vernissage le jeudi 31 mai à partir de 18 heures


/ Téléchargez le communiqué de presse /

« Le collage, une spécificité dans l’art urbain… »
par Véronique Mesnager

Le collage urbain c’est tout d’abord l’exposition dans la rue d’un travail artistique minutieux réalisé au préalable dans l’atelier d’un artiste : Dessin, peinture, sérigraphie, découpe de papier ou de miroirs, écriture, ou encore réalisation de moulage destinés au paysage urbain.

Ce travail révèle la personnalité et les techniques artistiques de chacun pour offrir généreusement au regard du passant une œuvre unique souvent très éphémère, car fragile, victime des caprices de la météo ou d’arrachages intempestifs, quand ce n’est pas un décollage délicat à des fins d’appropriation personnelle.

Cette technique a été initiée par le grand Ernest Pignon-Ernest qui nous livre depuis les années 60 ses collages de sérigraphies de magnifiques icônes peintes et collées in situ dans la rue où personne ne les attends mais toujours en parfaite adéquation avec le support et la place choisie pour interpeller le passant au cœur de son âme.

Le collage urbain est une alternative au graffiti peint directement sur les murs à la bombe. La fragilité des matériaux collés, ne dégrade pas les supports et en fait donc une manière de s’exprimer dans la rue considérée comme moins répréhensible car facilement décollable.

Compte tenu de la légèreté des œuvres, cette technique permet de les faire voyager facilement aux quatre coins de la planète.

Leur but ? Egayer l’univers urbain souvent triste et gris ou envahi de publicités agressives. Étonner, surprendre, faire sourire tout en poésie pour nous détourner, l’espace d’un instant, de nos soucis quotidiens et nous donner parfois l’occasion de réfléchir autrement. Il reste avant tout une fenêtre ouverte sur le monde de l’art actuel pour tout un chacun.

Dans l’action, le collage urbain se caractérise par ces mots : Rapidité, pot, colle, brosse et sac à dos parfois accompagnés d’une échelle télescopique pour coller toujours plus haut. Et souvent belle rencontre et partage avec le spectateur curieux.

Il donne souvent lieu à une chasse au trésor de nombreux photographes passionnés qui contribuent à les rendre pérennes dans nos mémoires ou de nous faire découvrir ceux qui n’ont pas croisés notre chemin…

Ce sont quelques uns de ces artistes venus avec leurs œuvres originales et caractéristiques de ce que nous voyons actuellement dans la rue qui sont présentés dans cette exposition : Fred Le Chevalier, Diamant, Rubbish, L.N.2.3, Pioc Ppc, Suriani, Clet, Paella, Gregos, Shadee.K.

 

L.N.2.3 avec ses triptyques miroirs courbes très poétiques collés dans des endroits discrets qui nous interpellent par le reflet fugace et perçant d’un rayon de soleil. Placés depuis 2002 en province et à Paris, ils témoignent d’un passage, d’une affection, de la reconnaissance d’un lieu ou d’une présence.

 

 

 

PAELLA, depuis 1985, a collé des miliers d'affichettes dans les rues de Paris, selon un itinéraire très précis. Ra-collages d'un peintre franco-espagnol qui, par les moyens pub (marque + image + slogan + affiche) séduit, se médiatise, se fait une clientèle. Paella choisit ainsi de se démarquer de cette vague d'artistes pochoiristes de l'époque en usant de ces moyens avec un zest d'esprit révolutionnaire.

 

 

 

CLET, artiste français vivant depuis de nombreuses années à Florence, qui détourne avec une grande imagination et beaucoup d’humour les panneaux de signalisation pour en dénoncer les trop nombreuses directives qu’ils nous imposent.

 

 

 

FRED LE CHEVALLIER avec ses délicats dessins de personnages en noir et blanc éclairés par une touche de couleur d’une grande finesse souvent accompagnés de maximes poétiques. Entre douceur et gravité…

 

 

 

RUBBISH, artiste urbain autodidacte qui vit à Besançon, trop rare à Paris, qui nous offre de magnifiques collages tout en dentelle minutieusement découpés représentants de grands portraits. Chaque Paper-cut nécessite des centaines d'heures de découpe minutieuse à la main, et suscite toujours de vives émotions lorsque l'on a la chance de les croiser dans la rue...

 

 

 

SURIANI, artiste brésilien actif depuis 2003, nous étonne avec ses grands collages peints et très colorés d’hybrides homme-animal inspirés des archétypes mythologiques des cultures chamaniques de l’Amérique Latine. Il nous propose une actualisation d’images mythiques dans le contexte urbain contemporain.

 

 

 

DIAMANT nous offre au détour d’une rue, la parure de ses précieux et scintillants diamants taillés et peints par lui-même qu’il réalise à partir de miroirs récupérés sur le trottoir. Le design minimaliste de ses bijoux, propageant ses couleurs vives dans Paris, le rend compréhensible de tous. Le diamant reflète dans ses facettes ce qui l’entoure et offre ainsi un spectacle toujours différent.

 

 

 

GREGOS, sculpteur, qui a inventé sont propre concept 3D, n’a sans doute pas manqué de vous surprendre avec les moulages de son propre visage sortant d’un mur, tirant la langue, ou souriant, qu’il peint et colle sur les murs de Paris. Chaque visage est en quelque sorte un autoportrait, lui permettant d’exprimer aux yeux de tous ses humeurs, ses colères, ses joies, ce qu’il aime ou déteste, tout ce qui représente Gregos. A ce jour, plus de 400 visages ont déjà été installés, la plupart à Paris.

 

 

 

 

PIOC PPC, qui vit et travaille à Gap (Hautes Alpes) a fait entrer son loup coloré dans les rues de Paris, il y a quelques années déjà. Le loup est un thème qu’il aborde d’un point de vue tant symbolique que biologique… Pioc Ppc, s’intéresse beaucoup aux loups qu’il a approchés de près dans la montagne et pris en photo dans des conditions extrêmes. Ce travail est une réflexion sur le bien et le mal, mais aussi sur la tolérance et la différence.

 

 

 

 

SHADEE.K est un jeune artiste parisien qui a fait ses armes dans le graf avant de lancer ses nounours à l'assaut des murs : attention, tous ne sont pas près à se laisser câliner !

Ces artistes aiment jouer au chat et à la souris sur les murs mais aussi se retrouver ensemble pour nous offrir de jolies compositions clin d’œil qu’ils nous font partager dans une démarche humaniste pour nous interpeller sans vergogne !!!

 

 

Le cabinet d'amateur
12 rue de la Forge Royale
75011 Paris

du mardi au samedi de 14 à 19 h
et le dimanche de 14 à 17 h

/ plan d'accès /
/ pour en savoir + /

Pour être informé des expositions et des événements, recevoir les invitations aux vernissages, inscrivez-vous à la lettre d'information du cabinet d'amateur.

LCDA