le cabinet d'amateur artistes expositions archives accueil Facebook Twitter Contact Instagram Facebook / Twitter / Contact

 

 

Erolf Totort

Erolf Totort, 43 ans, faiseuse d'images, cherche le sens de la vie au fond des grottes, nous invite dans sa Grotte Nomade pour jouer avec le noir.

07.02.2013 > 24.02.2013

« Love etc. [ titre provisoire ] »

Exposition du 7 au 24 février 2013
Vernissage le jeudi 7 février à partir de 18 h

Madame, Erolf Totort, Tristan des Limbes, Dominique Larrivaz...

/ pour en savoir + /

Ava vit avec son clan de chasseurs cueilleurs, entre la Loire et les Pyrénées, il y a 22 000 ans. Ils suivent les saisons et les animaux. Ils croient en la Grande-Mère, Déesse omnipotente. Ils ne savent pas comment on fait des enfants, ils font l’amour pour le plaisir, comme ils mangent ou dorment. Ils ont une vie rythmée et paisible, depuis longtemps.

Ava écrit nuit après nuit dans son journal.
Ava se pose les premières questions.
Ava tente un calendrier pour marquer le temps.
Ava trace, marque, dessine, sculpte.
Ava, croit, rêve, transgresse, doute, aime…
Adama, un Chasseur inconnu, reste quelque temps avec eux.
Ava tombe amoureuse de lui, mais elle n’a pas de référence, le couple n’existe pas encore.
Adama part souvent chasser.
Ava reste seule, et pense à lui, cogite, s’interroge, fantasme sur ce chasseur qui envahit son esprit.

Extrait du « Journal intime d’une femme de cro-magnon »
Erolf Totort

La Femme des Cavernes

Si elle avait été archéologue (l’un de ses rêves les plus secrets), Erolf Totort se serait sûrement consacrée à une période spéciale et trouble de l’évolution humaine qui aurait fait pâlir Darwin de ne pas y avoir pensé plus tôt. En tout cas, ce n’est ni sur la période carbonifère (trop de fougères pour elle) ni sur celle du néolithique (trop sédentaire à son goût) qu’elle aurait porté son intérêt. Pour ce qui est des grandes glaciations et des dinosaures du paléolithique elle n’y aurait trouvé qu’os et minéraux juste bon à fondre dans un verre d’anisette à siroter à l’ombre d’un peuplier, au fond d’un jardin.

Non, ce qu’aurait voulu étudier Erolf Totort si elle avait été archéologue et chercheuse de la nuit des temps, c’est cette période étrange et presque taboue de l’histoire de l’évolution; où l’homme s’est brusquement rendu compte qu’il y était pour quelque chose dans la création des enfants. Plus précisément cet âge où les femmes réalisèrent que leur corps ne se modelaient pas en suivant les caprices de la création, mais qu’elles devenaient enceintes non pas de la terre et de l'eau mais des hommes. Peut-être que cette obsession pour une époque charnière de l’histoire date du jour où Erolf Totort est devenue mère elle-même ou peut être de ce jour lointain ou sa mère est morte. Allez savoir.

Toujours est-il que cette jeune parisienne n’est pas devenue archéologue même si elle reste attachée à cet incroyable pouvoir de donner vie, de porter une existence prête à éclore dans ce que Merleau-Ponty appelait « la chair du monde ». Non, Erolf Totort est devenue artiste peintre et graveure avec quelques envolées vers la sculpture quand le cœur lui en dit. « Pas besoin de s’y connaître pour être sensible et s’émouvoir pour une image » dit-elle en retraçant son parcours dans son petit appartement de St-Mandé, près de Paris. Lycée Montaigne, rive gauche. Lycée Sophie-Germain, rive droite. La fac, St-Denis, arts plastiques puis Arts Déco, qu’elle quitte en 96 avec une variation toute féminine sur le thème de St-Georges et le Dragon.

Quelques touches de peinture plus tard, c’est l’Afrique, le Burkina Faso pendant trois mois. « Voyager est pour moi un vrai travail » confie-t-elle et de rajouter en souriant « j’adore le train parce que je déteste la vitesse ». Elle expose beaucoup. Des portraits, des gravures rupestres avec de drôle de bonnes femmes épanouies dans leur nudité, acrylique, papier maison, technique mixte, collages, parce que pour elle « la couleur est une évidence ».

A chaque expo c’est l’histoire de l’art et des artistes qui surnagent comme autant d’idées, de lignes de fuite vers un horizon joyeux et décomplexé. Cranach. Ingres. Boticelli. Louise Bourgeois dont elle admire la liberté qui tranche dans le lard de l’orthodoxie féministe. Cocteau encore et ses dessins titillant l’invisible. L’important étant, comme elle le dit elle-même, de « montrer des images qu’on ne voit pas à la télé ». Mais il y aussi les livres qu’elle lit et les livres qu’elle fait. Freud, Cendrars, Haruki Murakami, Voltaire (qui la fait s’écrier « quel bonhomme ! »), Dostoïevski, Kundera, Nancy Huston et toutes les histoires de préhistoire qu'elle peut dénicher, elle les a lus et relus entre deux aplats de rouge et de bleu.

« Ma Mère » qu’elle a réalisé pour les Editions Talents Hauts. « Petit Crabe et Méchant » aux éditions Points de Suspension et un troisième bouquin en cours de préparation avec un ami écrivain. « Il y a ce qu’on aime et ce qu’on fait, précise-t-elle. Avec les livres pour enfant, j’ai découvert la possibilité d’harmoniser les deux ». Elle se lève, cigarette vissée dans le coin de la bouche et nous montre les dessins de sa prochaine exposition, une installation nomade où il sera question d'une nuit devenue jour par l'entremise d'une grotte itinérante histoire de titiller encore un peu nos angoisses et nos préjugés. Dehors, il s’est mis à pleuvoir et le capharnaüm de son salon se fait chaleureux, un peu comme une cabane perdue dans les montagnes, sous le gris de l’orage.

L’esprit s’évade. Et si les grottes de Lascaux avaient été peintes par des femmes enceintes en pleine extase créatrice ? Ne serait-ce pas Eve qui serait venue avant Adam? La révolution darwinienne a décidément besoin d’être dépoussiérée…

Emanuel Dadoun

Expositions sous le nom d’Erolf Totort

2012
Erolf Totort expose ses toiles de peinture à la Strada, Paris 20.
CRAC 2012, Créations et Réalisations Artistiques Contemporaines, 13ème SALON D’ARTS ACTUELS de Champigny 94.
"Blop" exposition collective, Festival du livre de Jeunesse de Villeurbanne. 69.
"20/20" exposition collective au profit du Réseau Éducation Sans Frontière, Brie Comte Robert, 77.
"Sunt Pars Theresia", exposition, collective galerie Au.Quai.dock, Lisieux, 14.

2011
« La femme aux semelles de vents » installation hommage à Alexandra David Néel, Nuit Blanche 2011 St Mandé.
Expositions, mars « gravures bleues », juin des portraits sur commande et décembre de
« La Grotte Nomade », à l’atelier Icnograffite St Mandé 94.

2010
Création de l'atelier Iconograffite, gravure, dessin à St Mandé
La Grotte Nomade - La Boutique de Souvenirs; installation exposition, St Mandé 94
"Ava et les intempéries", exposition personnelle de gravure Chez Violette & Co, galerie-librairie, rue de Charonne Paris 11.
"Habits à lire" exposition collective TranSignum, Médiathèque de Boulogne Billancourt, 92, Marché de la Poésie, Place St Sulpice, Paris 6, Centre Culturel Roumain, Paris 7.

2009
La Grotte Nomade - La Boutique de Souvenirs, exposition installation personnelle à la Galerie de l'Atelier Tampon Ramier, Paris 11.
Festrad, "L'Autre et le même" Marché de la Poésie, Place St Sulpice, Paris 6,
Institut Culturel Roumain, Paris 7.
Le printemps des poètes, Parbleu ! Exposition collective pour les Éditions TranSignum,
vitrines du Métro St Germain des Près, Paris 6.

2008
Salon Page(11), parution livre d’artiste, Parbleu !, sur un poème de Jacques Rancourt, Éditions TranSignum.
Exposition-Installation Le journal d’Ava de Lespugue, invitée par Hybride, St Germain de Livet 14
Jardin des Artistes, exposition, dédicaces Saint Mandé 94.
Sculpture sur Prose 2, Éditions TranSignum, exposition collective, Centre Culturel Roumain, Paris 7, Marché de la Poésie, place St Sulpice, Paris 6 et Melbourn Australie.
Livres en Mai, Éditions TranSignum, Lycée Henri IV, Paris.
Visual Content, exposition collective, Marseille, Nantes, Toulouse.
Salon du Livre 2008, Porte de Versailles.
Parution d’un album jeunesse, Petit Crabe est méchant Editions Points de Suspension...
Participation au livre de bibliophilie l'Estampillé Éditions TranSignum.

2007
Dédicaces, Salon du livre et de la presse jeunesse, Montreuil 93.
Lire en Fête, Cartes Géo-poètiques, Éditions TranSignum, exposition collective, Orsay,92.
Sculpture sur Prose, Éditions TranSignum, exposition collective, Centre Culturel Roumain, Paris 7, Marché de la Poésie, place St Sulpice, Paris 6 et Bucarest, Roumanie.
Salon du Livre 2007, Porte de Versailles, les Parapluies Poétiques, Éditions TranSignum.
Le printemps des poètes, Lettera Amorosa , exposition collective pour les Éditions TranSignum, vitrines du Métro St Germain des Près, Paris 6.
Création d’un Myspace, HYPERLINK "http://www.myspace.com/erolftotort" http://www.myspace.com/erolftotort, pour la mise en ligne de mes travaux récents.

2006
Lire en Fête, Des parapluies dans la ville, Centre Wallonie-Bruxelles, Paris
Biennale internationale de Gravicel, Graveurs de Lunes Lens, 62.
Parution aux Editions Talents Hauts, d’un album jeunesse, Ma mère, texte et illustrations.(Dédicaces et expositions des planches originales: Purée-Jambon Paris 18, Librairie Le Grand Cercle, Eragny 95, Librairie page 189, Paris 11, Jardin des Artiste St Mandé 94, Bibliothèque de Vinantes 77, Salon du livre et de la presse jeunesse, Montreuil)
Exposition à la Mairie de St Mandé, 94, Ava et ses sœurs, gravures.

2005
Site-Blog: Mise en ligne quotidienne, d’un texte et d’une image, du Journal Intime d’une Femme de Cro-Magnon, pour un cycle de treize Lunes. HYPERLINK "http:/erolf.totort.free.fr" http://erolf.totort.free.fr
Mois de L’estampe, exposition collective, eaux-fortes, Les Vénus et les signes, Cité Internationale des Arts, Paris.
Exposition Design Textil pour Goodforkarma, paravents et poufs peints, Buzz village St Paul, Paris 4.

2004
Lire en Fête, installation, reconstitution de La Véritable Grotte de Foufounes, Mairie de Vinantes, 77.

2003
Galerie Eonnet-Dupuy, Paris 18, exposition collective, Boites Lumineuses.
4e Biennale de la Gravure d’Ile de France, Versaille, 78, Les Vénus et les Signes.
La nuit du livre, 21 mars, Vénus de papier, Pavillon Gabriel, Paris 08.
Lire en fête, installation, Le jardin des Vénus, Mairie de Vinantes, 77.

2002
Lire en fête, Vénus de papier, Mairie de Vinantes, 77.
Lazy Down, Espace Mains d'Oeuvres, installation, Reconstitution de la Véritable Grotte de Foufounes, St Ouen 93.
Exposition collective de l'été, Vénus de papier, Mairie de Corrèze, 19.
Théâtre 347, Paris 9, présentations du livre Léon ed etnoc, eaux-fortes.

2001
Virus, Festival d’Art Contemporain de Paris, installations, performances, contamination par le BLEU de la Heart Galerie, Paris 11, du Théâtre 347, Paris 9, de la galerie Naxos Bobine, Paris 11, et du Chapiteau ZigZag, Boulogne.
Espace 28 Beaurepaire, Paris 10, Le Monde Imaginaire des Vénus Préhistoriques, exposition-installation .
Galerie Ars Longa, Paris 11, Vénus de papier, exposition personnelle de gravures sur bois imprimées sur du papier-maison, dans le cadre du Mois de l’Estampe 2001.

1999
Espace Paul Ricard, Paris 8, exposition des anciens élèves de l’ENSAD.
Hôpital Cochin, Paris 14 , Cross-Over, rencontres Art et Science, exposition collective, eaux-fortes, Les Vénus.
Galerie Naxos Bobine, Paris, exposition collective, Au Lit , eaux-fortes, Les Vénus.

1998
Bibliothèque Nationale François Mitterrand, Paris 13, Regard noir, exposition collective, eaux-fortes, Les sécrétions féminines.
Portes ouvertes de Belleville, 46, Paris 20, expositions collectives, eaux-fortes, Les Vénus et les Signes.
Tournée avec les Astéroïdes, compagnie de performeurs, comme Body-painteure.

1997
Festival du PIAMET Burkina Faso, 3ème Reconstitution de La Véritable Grotte de Foufounes.
Salon de l’Edition Indépendante, Paris 19, installation et présentation d’estampes, Les Vénus et la Grotte.
Portes ouvertes de Belleville, La Manufacture, Paris 19, Féminin, Masculin dans l’appartement.
Tournée dans toute la France, avec les Astéroïdes, compagnie de performeurs, comme Body-painteure.

1996
Galerie Eyris, paris 11, exposition de mon Diplôme d’Images Imprimées de l’ENSAD, Les sécrétions féminines.
Art Jonction, Cannes, exposition d’estampes, Les sécrétions féminines.
Saga, Paris, exposition d’estampes, Les sécrétions féminines.
Portes ouvertes de Belleville, La Manufacture, Paris 19, La Famille et La Grotte.

1995
Arte Viva, Italie, festival de jeunes diplômés européens, réalisation en public et exposition d’eaux-fortes.
Saga Paris, exposition d’estampes, stand de l’ENSAD.
Génie de la Bastille, exposition d’estampes, Paris 11.

1994
Saga Paris, exposition, stand de l’ENSAD.
Galerie Noc Noc Nuc, Paris 6, expositions d’estampes.

Formation au métier de graveur, ateliers, stages, cours, intra-muros.
2010-2012 Atelier Iconograffite 16 rue Plisson St Mandé 94
2000-2004 Atelier de gravure, Plessis aux bois, Seine et Marne 77
1998-1999 Atelier la Fonderie, Bagnolet 93
1997-1998 Atelier de gravure Crozatier Paris 12

Atelier pour enfants hors les murs
2012 Ateliers Champigny plage, 94
2011 Festival du livre de jeunesse de Villeurbanne, crèches de l’hôpital R Pointcaré, Garches 92, Salon du livre de Montreuil, 93 ; écoles primaires et centre de loisirs Champigny 93.
2010 Médiathèques La Queue-en-Brie 94
2009 Médiathèque J-J Rousseau, Champigny 94, Printemps des bébés, Saint Mandé 94.
2008-2012 Le MAPE, Écoles Charles Digeon et Paul Bert de St Mandé 94

Atelier pour adultes hors les murs
2012 École d’Arts Plastiques de Champigny 94
2007-2009 La Charpente, atelier d’art Saint Mandé 94
2008 Bibliothèque G. Brassens Montigny, Les Cormeilles 95

Parutions, illustrations
2011 “Les très riches heures du livre pauvre“ de Daniel Leuwers, Édition Gallimard.
“Femmes de Cro-Magnon Frauen von“ recueil de poésies, Éditions en Forêt.
2010 “Habits à lire“ de Wanda Mihuleac, Éditions TranSignum.
2007-2010 “la Traductière“, revue de poésie.
2008 “Parbleu !“ sur un poème de Jacques Rancourt, Éditions TranSignum.
“Petit Crabe est méchant » texte E.Gryson Éditions Points de Suspension...
“L’Estampillé“ Éditions TranSignum.
2006 “Ma mère », texte et illustrations. Éditions Talents Hauts.
2003 “Inner, vice-versa“
1998 “Léon Ed Etnoc “ Éditions du Cordonnier
1997 “Hysope“ poèmes Emma H, illustrations Totort&Sandor, Éditions du Cordonnier
1996 “Soliloque“ poèmes Emma H, Éditions du Cordonnier.

 

 

Le cabinet d'amateur
12 rue de la Forge Royale
75011 Paris

du mardi au samedi de 14 à 19 h
et le dimanche de 14 à 17 h

/ plan d'accès /
/ pour en savoir + /

Pour être informé des expositions et des événements, recevoir les invitations aux vernissages, inscrivez-vous à la lettre d'information du cabinet d'amateur.

LCDA